Que faire après avoir scarifié sa pelouse ?

scarificateur manuel pelouse

Avoir une belle pelouse passe généralement par un entretien adéquat et régulier. La scarification fait partie des étapes importantes. Elle consiste à débarrasser le sol de la mousse et du feutre végétal accumulés au fil des saisons. Tout ce qu’il faut savoir sur cette opération particulière.

Pourquoi scarifier votre pelouse ?

Entre pluies, piétinements, tontes et déchets d’herbe, les racines superficielles ont souvent tendance à s’emmêler, ce qui est à l’origine du feutrage. Il s’agit d’une couche fibreuse et inaccessible, emmagasinant l’humidité. Celle-ci conduit à la formation d’une mousse pouvant asphyxier le gazon. Pour y remédier, le scarificateur permet de labourer la surface du sol et d’arracher les racines de l’herbe sur environ 2 à 4 mm de profondeur. Résultat : la pelouse s’aère et assimile mieux les éléments nutritifs comme l’eau et les engrais.

À retenir : Il n’est pas nécessaire de scarifier les premières années après la plantation de votre gazon.

Comment bien choisir un scarificateur ?

Le choix d’un scarificateur est fonction de la surface de votre pelouse :

  • Un scarificateur manuel est conseillé pour les petites surfaces faisant moins de 100 m²
  • La version électrique convient davantage aux terrains d’environ 500 m² ;
  • Les scarificateurs thermiques sont dédiés aux surfaces de plus de 500 m².

À retenir : Le prix d’un scarificateur électrique se situe entre 90 et 350 €, s’il est de 300 à plus de 500 € pour un modèle thermique.

Quand scarifier votre pelouse ?

Pour un meilleur rendement, il est conseillé de scarifier votre jardin au maximum deux fois par an :

  • En automne : notamment vers le mois de septembre ou octobre. Ainsi, vous aurez l’occasion de regarnir en même temps les parties abîmées. Par ailleurs, les jeunes pousses se fortifient avant les premières gelées.
  • Au printemps, précisément vers le mois de mars ou d’avril.

La même règle est appliquée en Belgique.

À retenir : Attendez la fin des gelées nocturnes pour scarifier votre sol.

Comment scarifier votre gazon ?

La scarification est généralement réalisée en bandes droites. Néanmoins, vous pouvez réaliser 1, 2 ou 3 passages croisés suivant la quantité de mousse dans votre jardin.

  1. La première étape consiste à régler la profondeur de travail des lames. L’idéal est d’environ 2 à 4 mm ;
  2. Démarrez l’appareil de manière à ce que les lames ne touchent pas le sol. Libérez le rotor en pressant légèrement sur le guidon ;
  3. À l’issue de la scarification, ramassez la mousse et l’herbe arrachée au balai à gazon ou au râteau.

À retenir :

  • N’hésitez pas à utiliser un scarificateur équipé d’un bac de ramassage, vous épargnant ainsi la récolte des déchets ;
  • Pour un résultat optimal, travaillez sur un sol légèrement humide, ni trop détrempé, ni trop sec ;
  • Il est possible d’utiliser préalablement des produits anti-mousse en cas de mousse importante ;
  • Évitez de piétiner votre jardin à l’issue de la scarification.

Après la scarification

À l’issue de la scarification, il est important de bien fertiliser le sol. En cas de terrain argileux et lourd, drainez-le en y ajoutant un peu de sable dans les interstices, ce qui favorisera l’écoulement d’eau. Si votre jardin présentait des parties clairsemées avant l’opération, profitez-en pour réaliser un regarnissage.

À retenir : N’oubliez pas d’arroser suffisamment afin de retrouver une belle pelouse au bout de quelques semaines.

0 Partagers:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like